Profession Photographe : le magazine pour la défense des photographes

Citation

joQRGbh5HbSP

Profession Photographe est paru, magazine militant pour la défense de la photographie professionnelle, se déclinera sur le web, au quotidien, et sur papier, tous les trimestres.

Ils défendent la profession : dans chaque numéro, un entretien avec des photographes élus du GNPP, de PAJ,  du SNADI et de l’UPP… Lire la suite

Livre « La Bernic »

Couverture du livre "La Bernic"

Couverture du livre « La Bernic »

Un photographe, un écrivain, une association originale pour une création « coup de cœur ». La « Bernic », commune sur nos rivages fait, par ce beau livre, une entrée littéraire pittoresque et remarquable. La pauvre bête y laissera sa peau ! Lire la suite

The Photographer’s Ephemeris

A la suite de plusieurs déceptions lors de prises de vues ratées, faute de ne pas savoir à l’avance la position du soleil, je me demandais si un petit outils informatique existait afin de planifier mes séances en fonction des périodes de l’année.

Et bien cela existe, il s’appelle  « The Photographer’s Ephemeris » et a été conçu par un photographe de paysage : Stephen Trainor.

The Photographer’s Ephemeris – Application pour les photographes de paysage Lire la suite

Un matin…

Un matin, lors d’un repérage pour de futurs panoramiques de l’étang de l’Aber à Crozon, la chance était au rendez-vous, j’ai fait une belle rencontre avec une lumière sublime !

09FNR066N005

Rencontre sur l'étang de l'Aber

Michael Kenna expose à la BNF

Michael Kenna, un photographe que j’apprécie particulièrement pour ses images noir et blanc de paysages à l’atmosphère intimiste et romantique.

« Michael Kenna, un des grands maîtres de la photographie noir et blanc, s’expose à la BNF jusqu’en janvier. Deux cent dix photographies nous permettent enfin de faire connaissance avec son oeuvre. Jusqu’à présent, le travail de cet Anglais vivant depuis 20 ans aux Etats-Unis, a été très peu montré, à part à la galerie Camera Obscura. Avec Michael Kenna, on n’est pas dans la photographie de paysage à la Anselm Adams, plutôt dans quelque chose d’intime. D’ailleurs, Kenna se contente de tirages de dimension modeste 20 x 20cm afin que celui qui regarde conserve une relation intime avec l’image. »
(extrait d’un article de Jean Sébastien Stehli le 11 octobre 2009 sur le blog Le Figaro Madame)

Michael Kenna - Lijiang River 2006

Michael Kenna, Lijiang River 2006